Digital clock

Pages vues le mois dernier

Translate

SACREBOPOL

dimanche 19 février 2012

Genève-16 février 2012: Jean Claude Kalala, Eveline Milolo, Felix Mbayi Junior, Achille Ibula et Chick Munduki à la Radio de Nations-Unies

Genève-16 février 2012: Jean Claude Kalala, Eveline Milolo, Felix Mbayi Junior, Achille Ibula et Chick Munduki à la Radio de Nations-Unies


Le 16 février 2012 entre 350 à 500 Congolais de toute la Suisse ont marché à Genève en mémoire avec la marche réprimée des chrétiens par la dictature mobutienne, il y a de cela 20 ans. Les Congolais de Suisse ont manifesté leur solidarité avec les Congolais restés au pays contre le hold-up électoral que Joseph Kabila et sa bande mafieuse ont organisé pour se maintenir frauduleusement au pouvoir et veulent diriger par défi. Jeudi 16 février 2012 de 12h00 à 16h00 à Genève, des Congolaises et Congolais ont fait un sit-in devant le siège de l’ONU aux cris de : "Kabila dégage", "Contre le hold-up électoral au Congo", "Tshisekedi Président" ! A l’issue d’une marche d’une heure, d’un parc à proximité de l'hôtel Wilson non loin de la gare Cornevin jusqu’à la place de la Nation. La police était plus que discrète : trois motos et deux véhicules durant le cortège, une fourgonnette à la place des Nations. Durant le trajet, des chansons patriotiques anti-Kabila désormais connues des congolais vivant à l’étranger : "Mbul’oyo biso na Kabila tembé", "Kabila to vandi na ye mbula na mbula…", “ Eh youle..”. À la place de la Nation, grâce à une sono très puissante et l’aide d’un micro baladeur, les manifestants ont chanté et lancé des slogans sans arrêt. Invités à la Radio de Nations-Unies: Jean Claude Kalala, Eveline Milolo, Felix Mbayi Junior, Achille Ibula ont répondu aux questions de Réveil FM International-Kongo Telema.


Genève, le palais des Nations. Photo Réveil FM, archive







http://www.reveil-fm.com/index.php/2012/02/19/2225-geneve-16-fevrier-2012-jean-claude-kalala-yvelines-bilolo-felix-mbayi-junior-achille-ibula-et-chick-munduki-a-la-radio-de-nations-unies

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire