Digital clock

Pages vues le mois dernier

Translate

SACREBOPOL

vendredi 10 janvier 2014

John Numbi cité par les experts de l’Onu comme l’autorité politico-morale de Bakata Katanga

John Numbi cité par les experts de l’Onu comme l’autorité politico-morale de Bakata Katanga

(NEW YORK)- L’ex-chef de la police congolaise, John Numbi a été cité dans le rapport définitif des experts de l’Onu comme le patron des miliciens Bakata Katanga. Selon les experts de l’Onu, les miliciens reçoivent les soutiens militaires, logistiques et financiers du général suspendu.
Des informations jugées crédibles par le groupe d’experts de l’Onu indiquent que la ferme où réside John Numbi à 20 km de Lubumbashi abriterait les caches d’armes de cette milice. Les miliciens s’entraineraient toujours dans la même ferme considérée comme leur base là où, souligne le rapport, les attaques d’octobre et mars dernier ont été préparées contre la ville de Lubumbashi ayant causé plusieurs morts. Des témoignages recueillis par la société civile du Katanga auprès de certains miliciens qui s’étaient rendus à la Monusco lors de l’attaque de Mars dernier, confirment le rapprochement entre John Numbi et le chef de cette milice.
La Monusco avait les remis aux autorités congolaises qui les avaient par la suite transféere dans une prison à Kinshasa. Leur procès tarde toujours à commencer et les conclusions de l’enquête n’ont jamais été révélées jusqu’aujourd’hui, a déploré un député du Katanga. Parallèlement à cette enquête, l’assemblée nationale avait mis également sur pied une commission d’enquête parlementaire qui était descendue aussi sur place au chef-lieu du Katanga. Mais depuis le retour de cette mission des élus à Kinshasa, le président de cette chambre, Aubin Minaku et son bureau n’ont jamais distribué ce rapport pour son examen ou au débat à la plénière, s’est dit choquer un élu Udps de la province du Katanga. Dans son rapport, la société civile l’avait mentionné clairement.
RFI a tenté d’avoir la réaction de John Numbi mais ce dernier s’est abstenu de tout commentaire avant la publication officielle du rapport. Les experts de l’Onu, eux, se sont limités à leurs recoupements menés de manière indépendante, refusant de contacter l’intéressé pour avoir sa version des faits. Depuis 2010, le général John Numbi est suspendu de ses fonctions de chef de police pour avoir été mis en cause dans l’assassinat du militant des droits de l’homme et chef de l’Ong, La voix des sans voix, Floribert Chebeya et son chauffeur, Fidel Bazana.

Rédaction 7sur7

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire