Digital clock

Pages vues le mois dernier

Translate

SACREBOPOL

samedi 11 janvier 2014

Kamerhe interdit de quitter le territoire national,


 L’UNC demande des explications au gouvernement






CONTESTATION DE L'INTERDICTION AU PRESIDENT VITAL KAMERHE DE VOYAGER.
La Fédération de l’UNC en Irlande est extrêmement préoccupée par la mesure de restriction de liberté de mouvement prise contre son Président National et Autorité morale de la CVD, l’Honorable Vital KAMERHE, par le pouvoir de Kinshasa. Une mesure qui depuis le 06 Janvier 2014 a été communiquée pour à tous les services de sécurité de la RDC, particulièrement la DGM (Direction Générale de Migration), comme indique le message en attache.

Depuis son discours à la nation du vendredi 3 Janvier 2014, notre leader Vital KAMERHE est en danger.
Le Gouvernement de Kinshasa lui reproche de ne pas garder le silence - C'est ainsi que Vital Kamerhe a été officiellement notifié de ne pas quitter le pays. 
Sa vie pourrait être en danger pour avoir parlé sur l'évolution du problème d'insécurité en République Démocratique du Congo, à la suite des tueries qui ont eu lieu à Kinshasa le 30 Décembre 2013 et l'horrible assassinat du général Mamadou Ndala dans la province du Nord-Kivu.

UNC Irlande condamne l'augmentation de niveau de répression sur les politiciens et les défenseurs des droits de l'homme en RD Congo.
La semaine dernière, Diomi Ndongala a été arrêté alors qu'il était à l'hôpital en soin intensifs pour un problème de santé. Mais il a été mis en prison par la force. Dans la province du Kasaï, un cadre de l'UDPS a également été arrêté. Et à Kinshasa plusieurs assassinats ciblés sont enregistrés.

Service de Communication
UNC/Irlande

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire